Konferencja: La nature dans l’épigramme gréco-latine tardive (4e-6e s.)

By | 8 sierpnia 2010

W dniach 7-8 listopada 2011 w Saint-Etienne i Lyonie odbędzie się konferencja pt. La nature dans l’épigramme gréco-latine tardive (4e-6e s.).
L’épigramme connaît dans l’Antiquité tardive un renouveau du genre et des thèmes. Dans cette perspective il est intéressant de s’interroger sur la place et le rôle de la nature dans ces textes. Ce thème est d’autant plus paradoxal que l’épigramme, dont la naissance est liée à la minéralité de l’épigraphie, s’est transformée, sous l’impulsion des Alexandrins et de ses représentants latins, en genre représentatif de l’urbanitas. On pourra, par exemple, s’inspirer des problématiques suivantes :

  • Le topos du locus amoenus
  • L’image de la nature et du cadre naturel
  • Les rapports entre les mondes urbains et ruraux
  • La réexploitation de thématiques antérieures
  • La réflexivité de l’épigramme
  • La nature comme prétexte à l’exhibition d’un savoir
  • Le sentiment d’une perception nouvelle de la nature
  • Les liens avec l’art et les épigrammes ecphrastiques

Telles sont les questions que l’on souhaiterait voir aborder lors de cette rencontre, dans un champ chronologique compris entre les 4e et 6e siècles de notre ère, d’Ausone à l’Anthologie Latine pour le monde occidental, et à travers l’épigramme grecque de la première période byzantine.

La durée de chaque communication est de 30 minutes. Les Actes du colloque seront publiés dans la collection Mémoires du Centre Jean Palerne, PUSE.  Les propositions de communication sont à adresser à F. Garambois (florence.garambois.vasquez@univ-st-etienne.fr) et D. Vallat (daniel.vallat@univ-lyon2.fr) avant le 10 décembre 2010. Les deux journées du colloque se tiendront, l’une à Saint-Etienne, l’autre à Lyon.